lundi 9 janvier 2017

Le poseur de Linky s'impose : restez intraitable !

Voilà ce qui peut arriver quelquefois, selon le poseur. Peut-être certains manquent-ils au moins de délicatesse, mais aussi de renseignements.

Voici (citation intégrale) ce qui est apposé en explication de cette vidéo sur  YouTube.  Bien entendu la personne pourra déposer une plainte, l'assignation de l'huissier faisant foi, pour exiger le retour de son compteur NON COMMUNICANT.

Aix en Provence, 3 novembre 2016 : sans prévenir les habitants, un sous-traitant d'ENEDIS vient poser des compteurs Linky dans un immeuble. Une résidente s'y oppose et présente au technicien la "sommation de ne pas faire" que l'huissier a remis à ENEDIS en son nom plusieurs semaines auparavant. Le poseur n'a rien voulu savoir et la personne n'a pas réussi à empêcher le remplacement de son compteur.




Surtout, il ne faut jamais se laisser intimider. Philippe Monloubou, président d'ENEDIS, a lui-même affirmé devant une commission parlementaire qu'il ne pouvait pas imposer ce compteur. Dont acte.

Nous rappelons aussi qu'effectivement ce sont bien les collectivités locales qui possèdent les compteurs : et même spécifiquement, bien que les maires assez souvent "se défaussent" sur les communautés de communes ou les métropoles, il semble bien selon les textes en vigueur que les communes restent les propriétaires des réseaux, donc des compteurs. Et ce, même si elles ont délégué la gestion à d'autres. Donc, en cas de gros pépin, qui sera déclaré responsable ?

JC
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous souhaitez réagir, c'est ici.