dimanche 16 octobre 2016

De votre grille-pain aux centres de traitement ENEDIS


Vous avez peut-être assisté à  des propos édifiants de Philippe Monloubou, président d'ENEDIS, qui affirme sans vergogne "Nous sommes un opérateur de BIG DATA".  Didier , qui était avec moi à Saint Sébastien, pourra en témoigner, aussi bien le président d'UFC-Que Choisir de Nantes, que le directeur nantais d'ENEDIS, tous deux présents le 14 octobre, ont tenté de récuser cette affirmation pourtant sans équivoque. 





Qui dit BIG DATA dit  traitement massif de données, dans d'immenses hangars soigneusement climatisés, équipés d'onduleurs, renfermant des milliers, des dizaines de milliers d'ordinateurs. Par exemple, Google en utilisait 400 000 il y a trois ans, il a dû atteindre le million aujourd'hui.
l'un des datacenters de Google, détail

— ce sont des gouffres à énergie (vu les chiffres d'il y a 3 ou 4 ans, c'est 10% de l'électricité produite en France qui est avalée aujourd'hui par ces monstres)

— ce sont des pollueurs caloriques énormes, dont certains contribuent à chauffer des bâtiments avec l'eau de refroidissement

— ce sont aussi, pour ce qui concerne ENEDIS,  les lieux où grâce au capteur qu'est Linky, votre vie est stockée quoi qu'en disent les hommes en cravate d'ENEDIS. C'est l'allumage de la cafetière, c'est le branchement de votre rasoir, la mise en route spectaculaire d'une lampe dite "à basse consommation" (tu parles!), le temps jour par jour où vous regardez la télé - et à quelles heures - comme la façon dont vous lavez le linge. Des "profileurs" peuvent savoir ce que vous êtes et en déduire comment vous influencer, par exemple.  Cela va très loin. 
.
Manifestement, d'ailleurs, les messieurs qui étaient là étaient un peu embarrassés par notre affirmation que tous les appareils électroménagers récents (depuis 2010) embarquent une puce spéciale d'identification et de commande. Leur dénégation "Mais ces puces ne sont pas branchées !" tombe complètement à plat, avec le CPL qui justement relie ces appareils au compteur pour d'éventuels échanges d'ordres et d'informations. Incohérence totale, puisqu'ils maintiennent que le relevé des infos ne se fait qu'une fois par jour, et qu'au cas où il faudrait changer quelque chose, il ne pourrait y avoir de relevés plus fréquemment que toutes les 20 minutes. Des documents d'ErDF  (aujourd'hui inaccessibles) précisaient que le Linky actuel peut déjà envoyer ses données toutes les dix minutes, d'origine. Comme le "firmware" (mémoire interne permanente, mais modifiable) peut être mis à jour directement par téléchargement, on peut s'attendre à "encore mieux" dans le futur.
BIG DATA IS WATCHING YOU

Accessoirement, pour financer ces gentilles choses, ENEDIS est aussi un distributeur d'électricité. Cela explique sans doute le zèle parfois intempestif des poseurs de Linky.
 

Bon dimanche !
Jean-Claude

1 commentaire:

  1. Voici ce qu'en dit Stéphane Lhomme : les "associations de consommateurs" doivent avoir les oreilles qui sifflent !

    RépondreSupprimer

Si vous souhaitez réagir, c'est ici.