mardi 16 octobre 2018

Les dégâts causés par le Linky

Un correspondant nous propose ce visuel clair. Il est tiré de ce site dont il me demande de citer le lien (ce que j'aurais fait bien entendu).

Bien entendu il ne s'agit là que de quelques exemples, parmi beaucoup d'autres. Dont de nombreux où une action rapide d'Enedis a permis d'effacer les traces : les personnes qui ont eu le réflexe d'appeler cet organisme en priorité ont dû se mordre les doigts après.

Rappel, en cas de pépin. Téléphoner aux pompiers immédiatement, pendant qu'ils arrivent prendre des photos, et commencer à combattre le feu avec un extincteur spécial feux électriques, ou des couvertures épaisses  pour bloquer l'arrivée d'oxygène. Attention aux explosions à retardement, comme certains composants électroniques ou les piles au lithium !

Enedis, les prévenir bien après, quand les pompiers et éventuellement la police ont pu constater, et noter pour leur rapport.






Les dégâts peuvent aussi se situer au niveau des instruments du ménage (lave-linge, four... soudain en panne) : là encore prendre des photos (c'est bien d'en avoir de l'état "avant", dans tous les cas, avec la date de la prise de photo). Pour les personnes qui basculent dans l'électro-hypersensibilité c'est plus compliqué, en raison du temps souvent très long pour obtenir des certificats médicaux du médecin habituel et d'un spécialiste. Oui, il en existe, pas beaucoup, mais nous éviterons d'en donner publiquement sur un site les coordonnées.

Ne pas hésiter à nous contacter pour nous communiquer de nouveaux cas. Il suffit de faire un commentaire à cet article, ou de nous envoyer un courriel.   44contrelinky@gmail.com

Merci au correspondant, Leslie, pour cet envoi.


dimanche 14 octobre 2018

Le système de comptage connecté Linky est vraiment un souci

Nos amis des associations et collectifs sur le plan national ont bien travaillé : voici grâce à Serge de Next Up, Henri de Locmaria Plouzané, Patrice de Robin des Toits Midi-Pyrénées, et d'autres sans doute, une courte synthèse qui conforte totalement notre billet du 12 octobre.

Merci BEAUCOUP à eux tous.



Comptage puissance : le système de comptage connecté Linky est un escroquerie, la preuve.
 Surconsommation :  Le système de comptage connecté Linky est énergivore, la preuve



L'arnaque est énorme, et à plusieurs niveaux.


Une des plus grosses et indépendamment du comptage du réactif:


Sachant pour simplifier que P=UI, à P donné, si U augmente, I baisse.
(P = puissance en watts, U = différence de potentiel en volts, I = intensité en ampères)

D'après M. Leroutier d'ENEDIS, Linky coupe à 1,3 Puissance  souscrite, avec un délai de 10 secondes.


On sait qu'il ment: la coupure se fait à Puissance  souscrite et à 0 seconde + epsilon.
(cela a été vérifié par des essais très clairs, ce ne sont pas des paroles en l'air)


Mais le pire est que la valeur de Pcoup ???? est  configurée dans  Linky pour une tension de 220V


Or dans la vraie vie, et surtout en agglomération, la tension de livraison est autour de 235/240V, et de ce fait l'intensité capable de transiter est plus faible. C'est d'autant plus gênant que la consommation des appareils électriques est à intensité constante. Donc à intensité consommée donnée, un compteur Linky facturera une puissance consommée supérieure.


Remarque: le pouvoir de coupure d'un interrupteur fait référence, non à la puissance au delà de  laquelle il est censé s'ouvrir, mais à sa capacité à s'ouvrir sur défaut électrique. On l'appelle aussi puissance de court circuit.


Exemple: un AGCP (Appareil Général de Coupure Primaire ) (ce qu'on appelle généralement le disjoncteur principal) a une intensité de court circuit de 2000 Ampères, donc il est capable de s'ouvrir même sur un courant de défaut proche de 2000A.
L'intensité de court circuit du breaker (interrupteur interne) linky est seulement de 100Ampères !!! (chambres de coupures faiblement dimensionnées).


L'AGCP est calibré en Ampère, donc pour l'usager c'est plus équitable


Au final: le breaker de Linky, à une puissance de coupure correspondant à la puissance souscrite, et joue le rôle de fusible pour ça, plus une coupure possible à distance (sur la phase uniquement si c'est correctement monté : sinon c'est sur le neutre). L'AGCP continuera à assurer une protection sur courant de défaut, mais avant qu'il s'ouvre, les contacts du breaker peuvent amorcer.


Formidable



 
Pour illustrer ce texte, pourquoi ne pas proposer cette courte vidéo généreusement proposée par Next Up ? C'est édifiant !
https://videos2.next-up.org/ENEDIS_Repond.html

vendredi 12 octobre 2018

Linky facture, surfacture et... surfacture encore

On se souvient de ce minuscule bidule, la résistance sur laquelle un mini-ordinateur de bord calcule  la consommation du réseau domestique placé en aval.




L'arnaque sur l'unité

Ce système, par construction même, compte la consommation en kilo-voltampères (KVA)

Un newton est la force capable de communiquer à une masse de 1 kilogramme une accélération de 1 m/s². Il faut donc 1 newton pour augmenter la vitesse d'une masse de 1 kg de 1 m/s à chaque seconde. Cette unité dérivée du Système international s'exprime en unités de base ainsi :


 
où s est le symbole de la seconde

L'ampère est l'intensité d'un courant constant qui, maintenu dans deux conducteurs parallèles, rectilignes, de longueur infinie, de section circulaire négligeable et placés à une distance de un mètre l'un de l'autre dans le vide produirait entre ces conducteurs une force égale à 2 × 10-7 newton par mètre de longueur.  (euh bon, pas si simple : relisez)

Pour le volt :



Traduisons : un volt égale UN kilogramme déplacé (fictivement quand on parle d'électricité) de UN mètre en UNE seconde, et divisé par UN ampère qui est multiplié par UNE seconde au cube : tous ces termes sont les unités de base du SI.

1 watt-heure (Wh) = 3 600 J = 3,6 kJ(c'est une unité de travail, donc d'énergie consommée)

1 kilowatt-heure (kWh) = 1 000 Wh = 3,6 MJ

Dans le SI (système international) le volt-ampère n'existe pas. Il est cependant employé par le CAPTEUR Linky parce qu'il ramasse tout ce qui passe dans la fameuse résistance. Y compris les courants induits, les ondes développées par les fils du circuit domestique et les appareils qui y sont branchés.


Dans les compteurs classiques, la roue qui tourne ne tient compte que du travail réellement utilisé, et non des inductions et capacités (bobines et condensateurs) qui composent un vrai circuit qui fonctionne. Cette différence est matérialisée par un coefficient Phi caractéristique de chaque appareil. Comme les fournisseurs de courant ne peuvent travailler à perte en permanence, ce coefficient est ajouté de façon fixe et standardisée à la consommation réelle.


Le CAPTEUR Linky le surajoute donc, en fonction des appareils en fonctionnement, à une consommation majorée déjà. Mais comme personne n'y pense....


Avec les appareils complexes récents, ce coefficient peut aller jusqu'à 20, 30% voire plus, le pire étant certaines lampes. La différence n'est pas du tout négligeable.


L'arnaque sur le courant

Le CAPTEUR Linky comporte un ordinateur, certes tout petit, ainsi qu'un émetteur de suroscillations du courant de base à 50 périodes par seconde. Ces suroscillations consomment un courant supplémentaire, pour créer des mini-ondes dans la gamme des 75 000 hertz, pulsées par salves nombreuses. Comme ces suroscillations, dans un conducteur non blindé, même pas torsadé le plus souvent, transforment le conducteur en antenne, les ondes produites ajoutent encore à la consommation de courant.

C'est bien entendu un certain nombre de fois par jour le rapatriement vers le concentrateur de toutes les modifications et consommations depuis le dernier relevé. Mais c'est aussi à intervalles rapprochés un jeu de questions-réponses entre ce concentrateur et les CAPTEURS, du genre « C124, es-tu là ? – Je suis là ! ». On appelle cela les PING, qui durent quelque 150 millisecondes à chaque fois, plusieurs fois par minute. Ces échanges presque continuels consomment du courant. on parle de 2 W au repos et bien plus en fonctionnement, et bien entendu c'est facturé. En plus, on vous facture un courant sale, qui déglingue les appareils et les êtres vivants, mais bien entendu Enedis n'est pas responsable.


L'arnaque sur le contrat

La plupart des appareils, quand on les allume, présentent un pic de consommation bref (une seconde, voire moins), mais de deux à dix fois la consommation normale, régularisée. Monsieur Linky n'apprécie pas : si cela dépasse le contrat prévu, il coupe immédiatement. Or le simple fait de passer du watt au voltampère réduit ce contrat sans le dire. Normalement le disjoncteur principal, d'ailleurs plombé pour qu'on ne le bricole pas, est réglé sur 30, ou 45, ou 60 ampères. Souvent c'est 30 chez le particulier. Or 30 ampères multiplié par 230 volts donnent la puissance admissible, soit 6900 watts.

Stop, stop, stop, le CAPTEUR dit : votre contrat est de 6000 watts (il pense en voltampères, mais cela ne le gêne pas). Ajoutez les consommations annexes, les pertes radioélectriques dont il tient compte, la consommation du CAPTEUR lui-même, votre contrat sans avoir eu le moindre avenant se retrouve de fait à quelque 5600 ou 5700 watts admissibles : ce n'est pas du tout pareil !

Conclusion, à moins de réussir à canaliser drastiquement vos dépenses électriques, vous êtes amené à solliciter (!) le contrat supérieur (25% de plus au niveau de la facture fixe, au moins). Enedis, si vous réclamez, assurera : je n'y suis pour rien, assumez vos consommations !

Certes, toutes ces notions sont un peu compliquées, ce qui est bien pratique pour jeter de la poudre aux yeux. Il est pourtant nécessaire d'y voir un peu plus clair. Espérons que les explications auront été assez logiques pour un profane. Bonne lecture !

JC
(qui pour l'occasion a exhumé ses notions d'électricité de première, en 1965 : merci d'être indulgents !)

lundi 8 octobre 2018

Compteurs Linky : l'ADEME prise en flagrant délit de tromperie

Compteurs Linky : l'ADEME prise en flagrant délit de tromperie

Un article de Stéphane Lhomme, avec son aimable autorisation

L'ADEME (agence dite "de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie") vient de publier un rapport (1) entièrement à la gloire du compteur communicant Linky. Ce n'est pas une surprise puisque l'Ademe est placée sous la tutelle du gouvernement qui est lui-même promoteur de ce compteur.

Pour autant, rien ne peut justifier que l'Ademe s'autorise à mentir ouvertement pour tenter de soutenir l'industriel Enedis, confronté à un refus de plus en plus massif du compteur Linky.
Il se trouve que dans son rapport, l'Ademe s'appuie (en page 4) sur une de ses précédentes enquêtes, titrée "Représentations Sociales de l’effet de serre - 18ème vague, septembre 2017", pour prétendre que "l’installation des compteurs communicants électriques fait partie des quatre principales mesures que les français souhaiteraient voir adoptées pour limiter les émissions de gaz à effet de serre".
Mais, en se reportant à la dite enquête (2), on peut noter (page 107) que l'item proposé aux sondés était "Installer dans les foyers des compteurs électriques qui analysent les consommations pour permettre aux gens de faire des économies d'énergie".

A aucun moment il n'était question de compteurs communicants comme le prétend aujourd'hui l'Ademe. Il s'agit donc d'un mensonge délibéré de l'Ademe dont nous exigeons une rectification immédiate et des excuses.

Par ailleurs, les items du sondage étaient proposés par l'Ademe et n'étaient absolument pas cités spontanément par les sondés, dont l'Ademe prétend aujourd'hui malhonnêtement qu'ils "souhaitent" les compteurs communicants, et même qu'il s'agit d'une demande "des français".

Qui plus est, l'item "compteur", pratiquement présenté comme étant plébiscité, ne devance en réalité que les items relevant de mesures obligatoires, d'interdiction ou de taxation. Le comble est que l'item "compteur" n'est pas, lui, mentionné comme une obligation (assurément dans le but d'augmenter les réponses favorables) alors qu'Enedis et les pouvoirs ne cessent de prétendre que le Linky est obligatoire.
Il est par ailleurs notable que ce mensonge éhonté de l'Ademe renvoie à une tromperie d'Enedis selon qui l'installation de compteurs communicants serait "nécessaire" pour avoir accès à sa courbe de consommation et ainsi "faire des économies d'énergie". Or :
- il est parfaitement possible d'obtenir en temps réel sa courbe de consommation avec un compteur ordinaire, et même avec un bon vieux compteur électromécanique (3) ;
- consulter une courbe de consommation ne fait faire aucune économie d'énergie, contrairement à des actions concrètes comme isoler son habitation et autres mesures (4) ;
- il n'y a par ailleurs aucun besoin d'avoir sa courbe de consommation pour connaître les moments où il est conseillé de faire fonctionner ses appareils énergivores, la nuit en particulier.
Globalement, le rapport de l'Ademe se contente de reprendre la propagande et les éléments de langage d'Enedis, avançant par exemple de prétendues "économies d'énergie" (inexistantes en réalité), l'intégration des énergies renouvelables (massive en Allemagne depuis 20 ans… sans le moindre compteur communicant), ou la "nécessité" de recharger les voitures électriques… dont l'Ademe feint d'ignorer qu'elles sont aussi nocives que les voitures thermiques (5).

En conclusion, bafouant sa mission d'information de la population, l'Ademe a menti délibérément pour promouvoir indûment le compteur Linky. L'Ademe doit présenter ses excuses, rectifier son rapport et, surtout, informer enfin honnêtement sur les tares et fausses "vertus" du compteur Linky.


SL


(1) https://www.ademe.fr/compteurs-communicants-lelectricite-linky

(2) https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/representations-sociale-effet-serre-2017-synthese.pdf

(3) http://refus.linky.gazpar.free.fr/preuve-tromperie-enedis-linky.htm

(4) https://www.consoglobe.com/15-astuces-reduire-facture-electricite-3524-cg

(5) https://www.lemonde.fr/economie/article/2015/10/23/emissions-de-co2-l-impasse-de-la-voiture-electrique_4795636_3234.html

samedi 29 septembre 2018

Allez, c'est la fin de semaine, on se détend...

.... mais les empereurs du pognon ne se détendent JAMAIS, parce qu'ils ne savent pas ce que cela veut dire.

Donc ils font analyser les comportements des chalands (on dirait aujourd'hui les futures victimes) afin de mieux les embobiner, mieux les rouler dans la farine, mieux, toujours mieux les connaître, mieux qu'eux-mêmes... c'est là où c'est dangereux.

Merci à Eva et tous nos amis du 81....


Comme  le dit Stop Linky MEL :

Cette anim marketing a été retirée du site de l'entreprise qui l'avait produite, car ces méthodes ont tout de suite alerté l'opinion publique. Il ne faut pas trop exposer les pratiques de surveillance utilisées, en période de déploiement des compteurs "intelligents" ! Tout ceci est bien réel. Il s'agit de vous surveiller à l'intérieur de VOTRE maison grâce à ces compteurs!! D'obtenir des informations sur votre vie privée, à partir de votre consommation d'énergie et de l'utilisation que vous faites de vos appareils. Ces informations sont traitées, disséquées, afin de connaitre vos habitudes, votre niveau de vie.... puis revendues à des entreprises commerciales. 

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

Linky, mon amour, toi qui sais tout de moi, mieux que moi (ou plus, ce qui n'est pas la même chose), Linky, nous allons divorcer, que tu sois d'accord, ou non.

Les immenses bases de données où je ne suis qu'un pion trimballé comme un vieux déchet, très peu pour moi. D'abord, je suis un maillon parmi une immense solidarité que tu contestes parce que cela pourrait occasionner une résistance contre toi qui me veux tout à toi. Exclusive, la bébête !

NOUS les résistants, nous allons nous appliquer à penser autrement, à agir en commun, à créer un MIEUX ensemble, ce que ne veulent pas les ronin à la fois sans maître, mais avec un dieu stupide nommé ARGENT. En somme, des corps hyper-agressifs, mais sans tête. Les ronin ? Les grandes écoles de l'État les produisent à la chaîne, comme dans une usine de robots. Ils sont aptes à tout, parce que aptes à rien. Un ordinateur a plus de personnalité.

Il faut que cela change. Au plus tôt.

(certes, ce texte n'est pas neutre, mais dans le contexte actuel un texte neutre ne vaut pas la peine d'être écrit)

jc









Choisir les ondes, ou les humains ?

Le nucléaire (civil ou militaire, cela ne change rien) a bien de la chance : il réussit à dispenser, à partir de l'exploitation des gisements de minerais, des radiations diverses qu'on appelle alpha, beta ou gamma.Les deux premières sont associées directement à des particules de matière (électrons pour le beta, noyaux d'hélium, de loin les plus lourds, pour l'alpha). Seul avantage : comme il s'agit de matière, leur trajectoire est facilement arrêtée par la matière, surtout le plomb bien sûr parce qu'il est très lourd et très stable.

En revanche les rayonnements gamma (et leurs avatars encore plus énergétiques) peuvent parcourir la moitié de l'univers, et être encore assez efficaces pour désorganiser des ADN, provoquer des tumeurs. Ce sont des ondes, tout simplement.

Les ondes moins courtes ne sont pas moins dangereuses, même si leurs longueurs d'ondes sont moins énergétiques.



En fait, toutes concourent à faire baigner tous les êtres vivants, y compris les plantes bien entendu, dans un brouillard agissant.  Certes les effets d'un radiateur à infra-rouge, même si on les ressent immédiatement, ne sont pas du tout les mêmes que ceux d'un simple téléphone intérieur sans fil : celui-ci sera bien plus nocif. Celui-ci aura deux inconvénients : la fréquence est très différente, et le  contenu sera pulsé, donc plus actif.

On notera que le CPL qui a été adopté par les industriels pour le Linky participe bien aux ondes radio (ses fréquences sont entre 60 et 90 KHz), et il s'agit bien d'ondes complexes et pulsées. Comme le fil où circulent ces ondes ajoutées au 50 Hz n'est pas blindé, nous serons dans la configuration normale de création d'un champ magnétique aux harmoniques complexes. Celui-ci à son tour transformera les corps vivants en antennes. Il perturbera forcément les délicats échanges du vivant, qui fonctionnent à la fois sous forme chimique, et électromagnétique. 

Des scientifiques sérieux ont détecté que au-delà de deux mètres d'un fil cette influence est négligeable : dans un logement on n'est pas si souvent distant de plus de deux mètres d'un fil parcouru par le courant. C'est pourquoi se voir imposé cet ajout pulsé en permanence – oui, en permanence, et non pendant une ou deux secondes la nuit – est préjudiciable. Il suffit d'en parler aux électro-hypersensibles. Les émetteurs plus performants obligent à des distances de cinq mètres (concentrateur le Linky par exemple), voire cinquante mètres et plus pour des réémetteurs de téléphonie mobile, des antennes d'émission de télévision.

S'ajoutent à cela les différents émetteurs, presque toujours pulsés, d'ondes, que sont certains appareils électro-ménagers comme les fours à micro-ondes, les plaques à induction, les lampes à intensité variable, et bien entendu les téléphones sans fil (DETC, ou téléphones d'intérieur) ou cellulaires. Se rattachent à cette catégorie les divers concentrateurs qui répercutent les relevés des compteurs de gaz, d'eau, et d'électricité.  Tous ces machins-là voient leurs fréquences avoisiner la gamme des gigahertz, ce qui est déjà très énergétique pour le vivant, même avec des émissions dites faibles, mais pratiquement permanentes.

Les "scientifiques officiels", ceux qui ont le droit à parler à la télé en France aux heures de grande écoute, ne tiennent compte que de l'effet thermique (celui du fer à repasser, celui de l'effet d'antenne simple qui rend l'écouteur d'un téléphone portable chaud au bout d'un moment), c'est pourquoi les pseudo-normes qu'ils ont édictées, basées sur des expériences simples, reproductibles, ne tiennent compte que de cet aspect : les industriels les en remercient, ces normes-là (on ne vous parlera pas des autres en France) sont faciles à respecter.


Normes HF de différents pays en Europe

Organisme
ou Pays
Références
Fréquences
Watt / m2
µWatt / cm2
Volt / m
ICNIRP (OMS)
Guidelines 1998
450 MHz
900 MHz
1800 MHZ
2 à 300 GHz
2,250
4,500
9,000
10,000
225
450
900
1000
29,1
41,2
58,2
61,4
CONSEIL
DE L'UNION
EUROPEENNE
Recommandations
du 12 juillet 1999
(1999/519/CE)
450 MHz
900 MHz
1800 MHZ
2 à 300 GHz
2,250
4,500
9,000
10,000
225
450
900
1000
29,1
41,2
58,2
61,4
ALLEMAGNE
Grenzwerte der
26.BlmSchV
450 MHz
900 MHz
1800 MHZ
2 à 300 GHz
2,250
4,500
9,000
10,000
225
450
900
1000
29,1
41,2
58,2
61,4

FRANCE

Décret No2002-775
du 3 mai 2002

450 MHz
900 MHz
1800 MHZ
2 à 300 GHz

2,250
4,500
9,000
10,000

225
450
900
1000

29,1
41,2
58,2
61,4

BELGIQUE
Arrêté Royal
du 10 août 2005
450 MHz
900 MHz
1800 MHZ
2 à 300 GHz
0,563
1,125
2,250
2,500
56,3
112,5
225,0
250,0
14,6
20,6
29,1
30,7
ITALIE
Décret ministériel
du 8 juillet 2003
450 MHz
900 MHz
1800 MHZ
2 à 300 GHz
0,160
0,160
0,160
0,160
16
16
16
16
7,76
7,76
7,76
7,76
POLOGNE
28 novembre 2003
450 MHz
900 MHz
1800 MHZ
2 à 300 GHz
0,100
0,100
0,100
0,100
10
10
10
10
6,14
6,14
6,14
6,14
GRAND-DUCHE
DE
LUXEMBOURG
Circulaire No1644
(Référence 26/94)
11 mars 1994
900 MHz
1800 MHz
0,025
0,025
2,5
2,5
3
3
RUSSIE
Ministère de la
Santé publique 2003
450 MHZ
900 MHz
1800 MHz
2 à 300 GHz
0,020
0,020
0,020
0,020
2,0
2,0
2,0
2,0
2,7
2,7
2,7
2,7
AUTRICHE
ONORM 1220
2002
450 MHZ
900 MHz
1800 MHz
0,001
0,001
0,001
0,1
0,1
0,1
0,614
0,614
0,614
Médecins et
scientifiques
Résolution
de Salzbourg
7-8 juin 2000
900 MHZ
1800 MHz
0,001
0,001
0,1
0,1
0,614
0,614
Canton de SALZBOURG
(Autriche)
Département de la
santé publique
février 2002
Extérieur :
900 MHz
1800 MHz
Intérieur :
900 MHz
1800 MHz

0,000 01
0,000 01

0,000 001
0,000 001

0,001
0,001

0,0001
0,0001

0,06
0,06

0,02
0,02
ALLEMAGNE (bis)
Biologie de l’habitat
MAES
SBM-2008*

Classement en 4
plages d'anomalies
Hautes Fréquences
Aucune:
<0,0000001

Faible:
0,0000001-0,00001

Forte:
0,00001-0,001

Très forte:
> 0,00
Aucune:
0,00001

Faible :
0,00001-0,001

Forte:
0,001-0,1

Très forte:
> 0,1
Aucune:
< 0,006

Faible:
0,006-0,061

Forte:
0,061-0,61

Très forte:
> 0,61


*Les valeurs limites en biologie de l’habitat sont des valeurs de prévention. Elles couvrent les zones des chambres à coucher, qui sont liées aux risques de longue durée et à la période sensible de régénération des personnes.
Elles sont le résultat de constat et d’observation effectués sur des milliers de personnes.


En revanche les vraies préconisations qui tiennent compte de l'impact sur les échanges cellulaires, bien plus délicates à mettre au point, sont très loin de ces valaurs. Le tableau est assez éloquent. Il suffit de comparer les normes françaises, avec ce qui est en place dans les autres pays (la Hongrie a les mêmes normes que l'Autriche). Notre pays est parmi les mauvais élèves, pour ces biologistes qui s'étaient réunis à Salzbourg au début du nouveau siècle.

TOUTES les ondes concourent à un mal-être : "grosses têtes" en biologie, en médecine, en nucléaire, politiciens avides de "belles carrières" l'auraient-ils oublié, préoccupés seulement par leur vie en paraître ?

Nous devons à nos descendants de leur préparer un avenir décent au niveau de la simple vie.



mercredi 12 septembre 2018

Le jugement du TA de Toulouse va encore plus loin que certains l'écrivent, révèle S Lhomme

Stéphane Lhomme
Conseiller municipal de Saint-Macaire (33)
Animateur du site web http://refus.linky.gazpar.free.fr
Communiqué n°2 du 11 septembre 2018



LINKY : attention, une mauvaise analyse du jugement a causé la publication par une partie de la presse d'articles erronés. En réalité, même les compteurs hors logement ne peuvent être remplacés par un Linky contre l'avis de l'habitant



Une mauvaise analyse du jugement du 11 septembre concernant l'arrêté anti-Linky de Blagnac (31) a entrainé la publication d'une flopée d'articles erronés (cf ci-dessous).

Ces articles laissent croire que le jugement interdit aux poseurs de Linky d'entrer dans les logements sans autorisation or, encore heureux, il n'y a absolument pas besoin d'un jugement sur le Linky pour assurer juridiquement la protection de la propriété privée !

En réalité, il suffit de se reporter à l'arrêté en question, en ligne depuis mai dernier sur http://refus.linky.gazpar.free.fr, pour constater que TOUS les compteurs sont concernés, y compris (et même : surtout) ceux qui sont situés à l'extérieur de la propriété privée (par exemple s'ils donnent sur la rue ou sont dans les parties communes d'un logement collectif).

Par ailleurs, il est maintenant nécessaire de rouvrir la question des compteurs Linky installés depuis deux ans sans l'accord des habitants : sauf à s'exposer à de nouvelles déconvenues en justice, Enedis doit désormais accepter de réinstaller des compteurs ordinaires aux gens qui en font la demande.

Les communes et les collectifs citoyens doivent continuer à se battre jusqu'à ce que les droits de tous les habitants soient rétablis.

---------------------------------------------------------


Une flopée d'articles erronés. En effet, la loi sur la propriété privée permet déjà aux habitants de refuser à Enedis (et à n'importe qui d'autre) d'entrer dans le logement. En réalité, l'arrêté de Blagnac concerne TOUS les compteurs...

Image issue d'un article pour la recherche
            "linky" (source : Le Progrès)

Linky : Enedis interdit d'entrer chez vous sans votre accord ?

Le Progrès-il y a 22 minutes
C'est une première en France. Le tribunal administratif de Toulouse a donné raison ce mardi à la ville de Blagnac et confirmé l'interdiction pour Enedis ...
Image issue d'un article pour la recherche
            "linky" (source : Vosges Matin)

Linky : Enedis interdit d'entrer chez vous sans votre accord ?

Vosges Matin-il y a 27 minutes
C'est une première en France. Le tribunal administratif de Toulouse a donné raison ce mardi à la ville de Blagnac et confirmé l'interdiction pour Enedis ...
Image issue d'un article pour la recherche
            "linky" (source : L'Alsace.fr)

Linky : Enedis interdit d'entrer chez vous sans votre accord ?

L'Alsace.fr-il y a 28 minutes
Pour la première fois en France, le tribunal administratif de Toulouse a validé un arrêté municipal interdisant aux agents d'Enedis, chargés d'installer les ...

Linky : Enedis interdit d'entrer chez vous sans votre accord ?

DNA - Dernières Nouvelles d'Alsace-il y a 30 minutes
Pour la première fois en France, le tribunal administratif de Toulouse a validé un arrêté municipal interdisant aux agents d'Enedis, chargés d'installer les ...

Linky : Enedis interdit d'entrer chez vous sans votre accord ?

Le Républicain Lorrain-il y a 30 minutes
C'est une première en France. Le tribunal administratif de Toulouse a donné raison ce mardi à la ville de Blagnac et confirmé l'interdiction pour Enedis ...

Linky : Enedis interdit d'entrer chez vous sans votre accord ?

Bien Public-il y a 30 minutes
C'est une première en France. Le tribunal administratif de Toulouse a donné raison ce mardi à la ville de Blagnac et confirmé l'interdiction pour Enedis ...

Linky : Enedis interdit d'entrer chez vous sans votre accord ?

Le JSL-il y a 30 minutes
C'est une première en France. Le tribunal administratif de Toulouse a donné raison ce mardi à la ville de Blagnac et confirmé l'interdiction pour Enedis ...

Linky : Enedis interdit d'entrer chez vous sans votre accord ?

Est Républicain-il y a 30 minutes
C'est une première en France. Le tribunal administratif de Toulouse a donné raison ce mardi à la ville de Blagnac et confirmé l'interdiction pour Enedis ...
Image
            issue d'un article pour la recherche "linky"
            (source : Le Dauphiné Libéré)

Linky : Enedis interdit d'entrer chez vous sans votre accord ?

Le Dauphiné Libéré-il y a 30 minutes
Pour la première fois en France, le tribunal administratif de Toulouse a validé un arrêté municipal interdisant aux agents d'Enedis, chargés d'installer les ...
Image
            issue d'un article pour la recherche "linky"
            (source : Actu Orange)

Compteurs Linky : Enedis interdit d'entrer dans les domiciles sans ...

Actu Orange-il y a 2 heures
Les employés d'Enedis ne peuvent pas entrer dans les maisons ou les appartements sans autorisation pour installer les compteurs Linky. Le tribunal ...