mardi 31 janvier 2017

En Vendée aussi, de plus en plus d'opposants au Linky

Ce matin, encore un article dans Ouest France célèbre une nouvelle résistance.

Nous allons les contacter. Serrons-nous les coudes. Rappelons plus que jamais que si Enedis est tenu de déployer les compteurs par la loi, les usagers ne sont pas obligés de les accepter. Compteurs dont on sait qu'ils ne sont utiles qu'à ceux qui feront appel (moyennant finance, on peut s'en douter même si la société s'en défend) à Enedis pour utiliser ses montagnes de données, globales, mais aussi personnalisées.

D'ailleurs, il est très facile de passer une loi ou un simple décret permettant à ces demandeurs de BIG DATA de solliciter ces données au grand jour. Et aussi, encore plus vraisemblable, les "services de l'État" pourront impunément vous surveiller de façon précise, pour savoir à quelle heure vous prenez votre café, votre douche ou votre bain, ou d'autres choses encore plus intimes.





Donc nous soutenons nos voisins, comme ceux des autres régions de France où des personnes armées de leur seul courage et de leur bon droit luttent contre les volontés du capitalisme, pour la santé de tous, pour le droit à la vie privée, pour la lutte contre le gaspillage (35 millions de compteurs électriques en parfait état pour leur immense majorité, 35 autres millions pour l'eau, 11 millions pour le gaz).


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous souhaitez réagir, c'est ici.